MONDE DE FLOUS

Aujourd’hui nous vivons avec l’hyper sophistication des technologies de prise de vue et notamment la place toujours plus importante de l’intelligence artificielle dans l’optimisation des images, voire dans la création de partie d’informations manquantes pour satisfaire l’œil. Dans ce monde, les « ratés » ne semblent plus avoir leur place. Les mauvais cadrages sont automatiquement corrigés ou supprimés, les flous ont disparu de la surface du globe.

Ce qui était le fruit d’une mauvaise manipulation, d’une erreur de réglage ou d’un soucis technique du matériel doit maintenant être pensé et réfléchit pour exister à nouveau.

Voici donc quel est le point de départ de cette série débutée début 2021. L’année qui vient de s’écouler n’est sûrement pas étrangère à cette volonté de prendre le temps, de faire une pause ou de la prolonger, de penser l’image et la démarche photographique différemment.

PHOTOGRAPHIÉ AVEC LE SONY A7C ET LE 28-60MM

10 MARS 2021

Articles récents

Laisser un commentaire

Cet article a 6 commentaires